Se préparer aux études de cas c’est important. Mais avant tout, il faut être reçu en entretien !

Préparation du CV

Comme indiqué dans un précédent article du blog, les cabinets de conseil peuvent recevoir plusieurs milliers de CV par an, pour une cinquantaine de postes pourvus au mieux. Il est donc important que votre CV retienne l’attention des responsables RH.
Deux points sont regardés en priorité et constituent des filtres implacables :
1/ Faites-vous partie des sources de recrutement habituelles du cabinet ?
Un postulant qui ne fait mentionner sur son CV, ni une grande école (cycle master/doctorat…), ni un MBA prestigieux, verra son CV immédiatement jeté aux oubliettes.
2/ Selon le poste auquel vous candidatez, avez-vous une expérience professionnelle adéquate ?
  • Pour un stage, il est souvent préférable, mais non nécessaire d’avoir fait un stage avant. Pour un CDI, il faut justifier de 6 mois d’expérience pour un poste junior, à 5-6 ans pour un poste de consultant.
  • Montrez sur votre CV que vous avez eu de l’impact et quantifiez-le : vous devez convaincre le lecteur que vous aurez de l’impact aussi dans votre rôle de consultant. Utilisez du gras pour faire ressortir les éléments clés, mettez des chiffres, par exemple : « gestion d’un portefeuille d’actifs de 10M€ avec une croissance de 10% ».
Assurez-vous que votre CV réponde oui aux deux questions ci-dessus, sous peine de ne jamais recevoir de réponse favorable…

Préparation de la lettre de motivation

La lettre de motivation est complémentaire du CV : elle vous sert à exprimer pourquoi vous cherchez à rejoindre le monde du conseil en stratégie, et en particulier, pourquoi vous souhaitez rejoindre le cabinet auquel vous postulez.
En toute franchise, les raisons invoquées sont toujours les mêmes : le « challenge » du métier, la variété de secteurs abordés, les interlocuteurs plus séniors, la courbe d’apprentissage plus forte…
L’objectif de la lettre n’est pas de répéter le CV, mais plus d’expliquer en quoi votre parcours vous amène à ce métier, et à prouver que vous avez les qualités requises pour être un bon consultant : rigoureux, analytique, à l’aise pour travailler en équipe pour n’en citer que quelques-unes.
Pensez à ne pas non plus trop parler du cabinet visé : les interviewers veulent en savoir plus sur vous, pas sur leur cabinet.
La structure de votre lettre de motivation doit reprendre les éléments suivants :
  • Qui vous êtes et à quel poste vous candidatez – Exemple : Etudiant en dernière année, postulant pour un stage
  • Vos qualités : prenez en deux ou trois, et piochez dans vos expériences professionnelles ou personnelles pour les justifier. Assurez-vous qu’à un paragraphe corresponde une qualité et une expérience – il n’y a rien de pire qu’une lettre décousue.
  • Une formule de politesse
Faites relire votre CV et votre lettre de motivation par d’autres personnes, de préférence des personnes dans le métier. Ceci augmentera vos chances d’être retenu pour un premier tour d’entretien…
Bonne préparation !
Article precedent

La rémunération dans le conseil en stratégie

Prochain article

Comment se déroule un entretien dans le conseil ?

10 Commentaires

  1. Consultant
    27 juin 2016 à 23 h 03 min — Répondre

    Bonjour,

    Avec un diplôme grande école de l’EDHEC (semi-target et non pas target comme HEC,ESSEC,ESCP) mais deux stages chez Simon Kucher et Apple (direction), ai-je toujours des chances d’espérer intégrer un cabinet de conseil en stratégie ?
    Par la même occasion, que me manque t il dans mon dossier selon vous pour pouvoir maximiser mes chances d’intégrer le conseil en strat ?
    Merci pour votre aide 🙂

    • 27 juin 2016 à 23 h 36 min — Répondre

      SKP est un très bon cabinet, un chouilla trop spécialisé pricing et un tout petit moins strat’ que la plupart des gros cabinets généralistes (qui peuvent d’ailleurs se retrouver sur les mêmes appels d’offre que SKP).

      Difficile de se prononcer sur vos chances, il vous manque clairement un master spécialisé d’une école “target” dans votre CV pour être sûr à 100% d’être reçu en entretien… Par contre, je ne doute pas que les plus petites boutiques vous ouvrent leurs portes vu votre passage chez SKP – pour les plus gros, je crains que l’école soit disqualifiante.

      Je suis preneur de votre retour là dessus – votre cas étant un peu particulier, ce n’est qu’en essayant de candidater que vous pourrez vérifier !

      • CONSULTANT
        27 juin 2016 à 23 h 42 min — Répondre

        Merci ! Et sinon avez vous un avis sur deux autres cabinets : Kurt Salmon et Capgemini Consulting (partie stratégie) ?

        • 5 août 2016 à 0 h 28 min — Répondre

          Oups, j’avais laissé passé votre commentaire entre deux spams!
          De mon point de vue c’est un peu la même chose.
          J’aurais une préférence pour Cap’ qui semble prendre le bon angle sur les sujets digitaux qui arrivent chez tous les conseils strat’ de la place.

  2. Etudiant
    19 novembre 2016 à 3 h 06 min — Répondre

    Bonjour,

    Je suis étudiant dans une école de commerce belge, “target” pour les cabinets de consultance en stratégie en Belgique. Cependant, je suis davantage intéressé de faire mon stage à l’étranger, comme en France par exemple. Malheureusement, nos écoles ne sont pas bien classées à l’international.

    Ayant une possibilité de faire un erasmus à l’ESSEC, est-ce que mon cv a des chances de passer pour un stage en France ?

    • 20 novembre 2016 à 16 h 40 min — Répondre

      Bonjour,

      C’est une très bonne question !

      Je pense en effet que votre meilleure option consiste à faire un erasmus à l’ESSEC et tenter le stage en France.
      Bien souvent les stages de conseil en strat en France ne sont pas recommandés pour les étudiants internationaux en raison de leur niveau en Français (…mais ce n’est pas votre cas).

      Avez-vous tenté à tout hasard de contacter le service RH d’un cabinet (e.g. BCG) pour leur expliquer votre situation ? Il arrive que certains bureaux acceptent de vous faire passer des entretiens localement pour ensuite vous positionner dans un autre pays – c’est rare mais j’ai déjà vu cela arriver quelques fois.

  3. Etudiante B
    10 août 2017 à 14 h 34 min — Répondre

    Bonjour,

    Quels stages conseillez-vous avant de postuler aux cabinets de conseil en stratégie ? Est-ce nécessaire d’avoir fait un stage dans une grande entreprise à l’étranger par exemple ?

    Merci d’avance

    • 14 août 2017 à 18 h 17 min — Répondre

      Bonjour,

      Seule votre école compte.
      Compte tenu des sujets actuels du conseil en stratégie, une expérience dans le digital sera un plus.
      La dimension internationale de vos expérience est importante mais non critique : ce qui compte, c’est que vous sachiez parfaitement parler Anglais !

  4. Etudiant C
    14 novembre 2017 à 21 h 53 min — Répondre

    Bonjour, merci pour vos précieux conseils. Je suis étudiant d’une école Target (centrale paris) avec un mastère spécialisé d’une école semi-target (EMLyon). Je souhaite m’orienter vers le conseil en stratégie, mais je n’ai pas de stage préalable dans ce domaine. A quel point est-ce handicapant selon vous? Merci. Vers quel cabinet devrais-je plus me tourner?

    • 27 décembre 2017 à 18 h 23 min — Répondre

      Bonjour, ce ne sera pas handicapant pour vous ! Si vous avez déjà une expérience pro acquise par le biais de stage ce sera déjà très bien.
      Le screening se jouera sur votre école – révisez bien les cas et essayez de voir comment raconter une histoire cohérente entre vos anciens stages et votre souhait de devenir consultant en stratégie

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *