Le conseil en stratégie n’est pas le seul secteur à utiliser l’étude de cas comme mode de sélection des candidats. Les grands de la tech et du digital, ou d’une façon plus générale toutes les entreprises souhaitant renforcer leur exigence vis à vis des candidats sélectionnés utilisent des études de cas en entretien. Tout candidat sortant d’une école de commerce ou d’ingénieur devrait se donner le temps de se préparer aux études de cas : les méthodes et logiques de structuration de problème seront toujours utiles !

Ainsi, que vous souhaitiez postuler chez Uber, Google, Facebook, Amazon ou toute entreprise affichant une sélection exigeante à l’entrée – attendez vous à passer des études de cas. La raison est simple : ce sont souvent des entreprises où vous serez susceptible de rencontrer d’anciens consultants en stratégie, habitués à ces techniques de recrutement.

Si vous êtes préparés comme nous vous l’indiquons sur ce site, vous n’avez rien à craindre ! Uber par exemple envoie un fichier Excel à cruncher à ses candidats après un premier tour de “screening” RH – rien de difficile si vous maîtrisez les concepts de nos tutoriaux Excel. Chez BlablaCar (ou encore Uber suivant les postes) vous aurez potentiellement une étude de cas à préparer chez vous, les consultants en stratégie ont un avantage sur ce type d’exercice… mais il ne tient qu’à vous de préparer ces études de cas comme le ferait un consultant en strat !

Google, Facebook et Amazon sont connus pour attirer d’anciens consultants et risquent de vous poser des cas. Ces entreprises ne faisant pas de missions de conseil, il y aura deux cas de figure :

  • [80% du temps] vous aurez droit à un market sizing ou brain teaser assez simple (si vous êtes préparé)
  • [20% du temps] vous aurez un cas et là, il y a de fortes chances que vous puissiez le retrouver dans tout ouvrage de préparation digne de ce nom

Il semble néanmoins que l’utilisation de market sizing soit de moins en moins répandue chez Google.

Article precedent

Pourquoi McKinsey, Bain, ou BCG sont-ils considérés comme les meilleurs cabinets mondiaux?

Prochain article

Voici le contenu le plus récent.

2 Commentaires

  1. ASA
    21 février 2017 à 13 h 41 min — Répondre

    Bonjour,
    Je vous remercie de votre article. Quels sont les ouvrages « digne de ce nom » que vous pourriez conseiller pour mieux se préparer aux études de cas ?
    J’ai pu voir également qu’il existent des programmes proposés par les anciens consultants, mais elles sont assez couteuses (entre 1K et 3k pour quelques heures de training par Skype à la résolution des études de cas). Pensez-vous que ces programmes peuvent être plus efficaces que les ouvrages car il aura plus d’interaction et du feedback direct ?
    Je vous remercie par avance.

    • Photo du profil de Le Consultant
      26 février 2017 à 18 h 26 min — Répondre

      Bonjour,

      Je vois bien ce genre de programme mais n’ai pas eu le loisir de les tester.
      De mon expérience (i.e. lorsque j’avais du me préparer à passer les entretiens), je vous suggère de procéder en trois temps :
      (i) lire les principaux livres de préparation aux entretiens / remise à niveau [http://www.conseilenstrat.fr/les-livres-pour-se-preparer-aux-entretiens/]
      (ii) s’entrainer avec des amis / d’autres candidats sur les cas
      (iii) classer vos candidatures aux cabinets suivant un ordre logique : commencez par ceux qui vous intéressent le moins pour vous entraîner aux cas et terminez par vos cabinets préférés. Vous pouvez très facilement demander du feedback après les entretiens si ces derniers ne sont pas concluants (les cabinets acceptent volontiers de donner du feedback à leurs candidats).

      Si vous souhaitez à tout prix intégrer une préparation par skype à 1k€ ou 3k€, calez cette préparation entre l’étape (ii) et (iii). La lecture des livres reste un passage obligé 🙂

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *